// Vous lisez...

Actualité

La galette-saucisse rennaise, de l’or sur le grill

Il y a un véritable business et même si le nombre de ses ventes est encore tabou, il s’en vend toujours autant sur les marchés, au coin de la rue et surtout lors des soirées de matchs.

Dimanche soir, aux abords du stade de la route de Lorient à Rennes. Sur le grill, il y a la même ambiance que dans les gradins. Ça s’enflamme, ça crépite et surtout ça chante. Alignée, la saucisse est sur le point de retrouver la galette qui l’attend patiemment sous le torchon.

À chaque rencontre, comme entre supporters, la galette-saucisse est prête à se faire manger. « Mon ventre bat du côté de Rennes et mon coeur du côté de Marseille », lance Nicolas, originaire de Guer.

« On ne parle pas de chiffres »

Certains, un peu fous, diront que la galette-saucisse, c’est le « must de la gastronomie des rues à Rennes ». Composée d’une saucisse grillée au barbecue, enroulée dans une galette fraîche (parfois deux), ce « hot-dog » local est une tradition de la région rennaise. Parmi la trentaine de vendeurs qui ont le privilège d’en faire leur business, il y a Thierry, un grand baraqué. Il se tient, chaque soir de match, derrière son stand au parasol rouge. « Cela fait 18 ans que j’en vends. Je me souviens d’un match entre Rennes et Marseille il y a trois ans. C’était la même ambiance que dimanche soir et nous vendions plein de galettes-saucisses. »

Hausse du prix de la farine

Ce qui lui fait un peu peur, comme les autres vendeurs ambulants, ce sont les contrôles. « C’est pour cela que l’on ne veut pas trop parler de chiffres », ajoute-t-il. S’agit-il d’un sujet tabou ? « On n’en parle pas, c’est tout ».

Quelques frites plus loin, on retrouve Ptisene. Casquette enfoncée sur la tête, cette jeune femme vient de Turquie. « Là-bas, on ne connaît pas la galette-saucisse », sourit-elle. Cela fait seulement trois ans qu’elle a installé son camion sur le trottoir, route de Lorient. Elle a vu le prix des matières premières sérieusement augmenter. « Nous fabriquons nous-même nos galettes. Il y a eu une hausse de 40 % de la farine. C’est énorme. Nous avons augmenté le prix de vente de 20 centimes d’euros mais hors de question de faire payer, en plus, à nos clients la TVA. » Son prix moyen varie entre 2,20 € et 2,50 €. Sauf que dans les dix commandements de la galette-saucisse (lire ci-contre), on précise bien « maximum 2 €, tu coûteras ».

Certains parlent d’un véritable « décor d’avant match ». « Il n’y a pas un match de foot sans. C’est le passage obligé pour passer une bonne soirée. Ce n’est pas très cher et surtout ça tient à l’estomac », lance Antoine, supporter Rennais venus avec ses amis. Et pour eux, que représente la gallette-saucisse ? Ils répondent tous en coeur : « C’est un vice... ! »

Maël FABRE. Ouest-France .

Commenter cet article

Commentaires

4 Messages

  1. La galette-saucisse rennaise, de l’or sur le grill

    Bonjour, SVP serait il possible d’avoir les coordonnées commerciales de Thierry ?

    Cordialement

    D.M.

    par Denis MOISSON | 5 janvier 2015, 15:35

    repondre message

    1. | 6 janvier 2015, 09:36

      repondre message

      1. La galette-saucisse rennaise, de l’or sur le grill

        La personne qui est nommée dans l’article de presse ... Merci

        par Denis MOISSON | 7 janvier 2015, 09:05

        repondre message

        1. La galette-saucisse rennaise, de l’or sur le grill

          Honnêtement, je ne sais pas... ça ne doit pas être très difficile à trouver : Présent les soirs de match route de Lorient, grand baraqué, parasol rouge. En plus, la photo montre un grand type avec sous un parasol rouge. Ça doit donc être lui...

          | 7 janvier 2015, 09:44

          repondre message


Dans la meme rubrique

"Mes péchés bretons" par Hubert MICHEL
24 octobre 2007 | par Kaiser
Parution le 25 octobre 2007 aux éditions du NIL du livre de Hubert MICHEL : Mes péchés bretons, (...)
Haro sur la galette saucisse
1er octobre 2005 | par Kaiser
Une pétition est en cours à Fougères avec le slogan suivant : "Nous demandons que : la liberté de (...)
J’aime la galette, savez vous comment ?
25 août 2004 | par Kaiser
On aime bien la galette, quand elle est bien faite avec du beurrre dedans... Article paru dans (...)