// Vous lisez...

Actualité

Une « découverte archéologique majeure » sur le chantier de la Courrouze

Lors de fouilles préventives sur un chantier du nouveau quartier de la Courrouze, à Rennes, des archéologues ont découvert une galette-saucisse datant vraisemblablement de l’époque gauloise. Un véritable trésor pour les historiens.

La découverte a été faite il y a quelques jours, mais n’a été révélée qu’aujourd’hui, afin que les équipes d’archéologues puissent travailler en toute quiétude. Sur le futur emplacement d’un immeuble du futur éco-quartier de la Courrouze, une galette-saucisse remontant au premier siècle avant Jésus-Christ a été retrouvée. « Elle était dans une couche de terre glaise, ce qui a contribué à une conservation excellente, explique Francine Tréblec, directrice des fouilles. Les objets trouvés aux alentours (fibules, sesterces, braies) attestent qu’elle date d’environ 50 avant Jésus-Christ. »

Remise en cause profonde

C’est une véritable révolution pour les historiens. Jusqu’ici, la plus vieille "galette garnie", selon l’appelation scientifique, datait du XIe siècle. Elle avait été découverte en 1954 lors d’une extension du Stade de la Route-de-Lorient. La découverte de la Courrouze bouleverse toutes les théories sur l’alimentation en Ille-et-Vilaine de l’époque gauloise au Moyen-Age.

Nature ?

Son « état de conservation exceptionnel » a permis dès les premières analyses d’en savoir plus sur les moeurs des habitants de Condate. Les chercheurs ont rapidement établi qu’il n’y avait ni ketchup ni moutarde. La saucisse pèse environ 200 grammes, et comme aujourd’hui, est composée de maigre et de gras de porc.

Sopalin

La galette, à la farine de sarrazin bio, était recouverte d’une fine couche blanche. « C’est sans doute un reste d’une variété antique de Sopalin qui devait entourer la galette-saucisse, affirme Francine Tréblec. On a retrouvé des traces similaires sur une gaufre du premier siècle découverte à Marne-la-Vallée, lors de la construction d’Eurodisney. » Ces traces laissent à penser que la galette était vendue à emporter, et faisait déjà à l’époque l’objet d’un commerce.

Et maintenant ?

Une fois toutes les analyses menées à bien, la galette-saucisse de la Courrouze devrait rejoindre le musée de Bretagne, où on lui préparerait d’ores et déjà une place de choix. « Après tant de siècles, elle est malheureusement impropre à la consommation, poursuit Francine Tréblec. Elle va par contre alimenter notre réflexion sur les habitudes alimentaires gauloises ».

Toutes les théories se trouvent en effet bouleversées. Jusqu’ici on pensait qu’à Condate, les ancêtres des Rennais ne mangaient que du poisson.

Commenter cet article

Commentaires


Dans la meme rubrique

Où manger une « galette-saucisse » à Rennes ?
18 septembre 2015 | par Kaiser
MAISON DELAUNAY Emplacement : Porte 15, au croisement de la rue du Moulin du Comté et du square (...)
Rennes. Ikea lance sa galette saucisse !
17 juillet 2015 | par Kaiser
Kivik, Branäs, Fado, Odensvik… Faire son shopping chez Ikea c’est un peu comme visiter la Suède. (...)
Chez Milo & Fine : La Galette-saucisse
14 février 2015 | par Kaiser
"Chez Milo & Fine" est un micro-café de 410 pc (40m2) qui ouvrira ses portes mi-janvier 2015 (...)
Derby Nantes-Rennes. A Rennes tu associes galette et saucisse
25 février 2014 | par Kaiser
À l’heure de l’apéro, avant de rejoindre sa place dans les gradins, faire la queue devant les (...)
Rouge et Noir : Les infos du mercredi 18 Décembre
21 décembre 2013 | par Kaiser
Rouge et Noir : Les infos du mercredi 18... par staderennais