// Vous lisez...

Actualité

Rennes. Ikea lance sa galette saucisse !

Le géant suédois Ikea bretonnise son image en mettant dans son menu la célèbre galette saucisse. Une exception rennaise.

Kivik, Branäs, Fado, Odensvik… Faire son shopping chez Ikea c’est un peu comme visiter la Suède. Les paysages en moins. À l’intérieur du géant de l’ameublement, on mesure, on prend des photos, on commente. Certains se perdent devant l’immensité de l’endroit, d’autres, en revanche, ont calculé leur itinéraire sur internet et avancent d’un pas décidé vers les rayons qu’ils souhaitent visiter. « C’est devenu un rituel. Tous les ans nous venons faire un tour. C’est pratique on trouve de tout ici », lance Jocelyne, en quête d’un nouveau service à vaisselle.

Mais le périple, qui peut parfois durer plusieurs heures en raison des désaccords au sujet de la couleur du nouveau canapé, a cet inconvénient qu’il ouvre l’appétit. « Fika dags ! », scande l’enseigne. Entendez : venez faire une pause dans nos restaurants… Et là encore, le dépaysement est au rendez-vous. Boulettes de viande suédoises ou Gravadlax (spécialité culinaire scandinave à base de saumon) la Suède s’invite dans les assiettes. « Nous souhaitons que nos clients vivent une expérience complète, c’est pour cette raison que tous nos magasins proposent des services de restauration », fait savoir le groupe.

1,95 € la galette saucisse

Mais pour éviter l’indigestion nordique, Ikea mise aussi beaucoup sur les spécificités locales. Pour cette raison, à Rennes en Ille-et-Vilaine, l’enseigne a mis au menu de sa cafétéria le plat phare du pays gallo : la galette saucisse. « Même Ikea a compris le pouvoir de la galette saucisse », résume dans un tweet, Benjamin Keltz, auteur du livre Galette saucisse, je t’aime, spécialiste de la question. « Cela ne me surprend qu’à moitié que ce type de magasin reprenne l’idée du hot-dog armoricain. C’est en adéquation avec sa clientèle », commente l’expert.

Reste que vendu à 1,95 €, contre 2, 50 € en moyenne sur les marchés, la nouveauté éveille les soupçons et l’agacement chez les puristes du genre. « Une bonne galette saucisse c’est avant tout de bons produits », insiste Annick Guérin, crêpière à Corseul (Côtes-d’Armor). « C’est un plat incontournable, mais il faut que la farine soit 100 % française et que la saucisse soit bretonne », précise un crêpier de Pleudihen (Côtes-d’Armor). « Pour se faire un avis, il suffit de goûter », conclut Gwen, un spécialiste malouin.

Des produits locaux
Alors de retour sur les chaises scandinaves, place à la dégustation. « C’est bon ! », tonne Armand entre deux bouchés. « C’est une galette saucisse quoi, comme celle que l’on mange au stade », poursuit Jérôme, un autre client, à ses côtés. Et s’ils apprécient leur déjeuner, c’est parce que loin des spéculations sur l’origine de cette galette, industrialisée par le gigantisme de la marque, se cachent des produits « locaux et de qualité », martèle le groupe.

En effet, les galettes sont fournies par la Maison Bertel, basée à Pleudihen-sur-Rance (Côtes-d’Armor) et les saucisses proviennent de l’entreprise A2S, grossiste spécialisé dans la livraison de produits frais située à Kervignac (Morbihan). « C’est plutôt intéressant de voir une entreprise internationale adopter la galette saucisse, se réjouit Amand Bertel, PDG de la société du même nom. Nous les livrons chaque matin. Sur place, toutes les galettes sont fraîches. » Comme quoi, à la table d’Ikea, même la galette saucisse est soumise à un marketing rodé au millimètre.

PAR CHARLES DROUILLY

Voir en ligne : Ouest France

Commenter cet article

Commentaires


Dans la meme rubrique

Une « découverte archéologique majeure » sur le chantier de la Courrouze
1er avril 2013 | par Kaiser
La découverte a été faite il y a quelques jours, mais n’a été révélée qu’aujourd’hui, afin que les (...)
Xavier Taheulle : « oui à la galette saucisse »
21 avril 2012 | par Kaiser
Tu es à l’origine de l’association pour la sauvegarde de la galette saucisse. Comment en arrive (...)
La galette-saucisse rennaise, de l’or sur le grill
31 janvier 2012 | par Kaiser
Dimanche soir, aux abords du stade de la route de Lorient à Rennes. Sur le grill, il y a la même (...)
Stade Rennais. L’hymne « Galette-saucisse je t’aime ! » en version rock
25 janvier 2012 | par Kaiser, Le secretaire, Xavier Taheulle
Facile à chanter Quinze personnes se sont retroussé les manches, pour écrire la partition, les (...)
Top 13 des spécialités bretonnes que le monde nous envie
30 octobre 2011 | par Kaiser
1.La crêpe : pas besoin de se crêper le chignon, la crêpe, ça défonce le pancake ou tout ce qui se (...)