// Vous lisez...

Revue de Presse

La galette-saucisse pour la Saint-Sylvestre

Incontournable les soirs de match, cette spécialité rennaise peut être proposée le soir du Nouvel an.

Grâce à une recette proposée par Philippe Delaunay, et réalisée par Anne-Laure Thouement, la crêperie L’Épi de Blé a remporté le 2e prix du Trophée Noël-du-Fail au Festival gourmand 2014, dans la catégorie crêperies. Leur établissement est situé 12, place de la Gare, à Rennes. Pour le réveillon, ils proposent leur galette-saucisse revisitée à la compotée de tomates et oignons rosés de Roscoff. Pour quatre personnes, ce plat original revient à 15 € par convive.

Les ingrédients

4 galettes de blé noir, 4 saucisses traditionnelles, 4 grosses tomates, 4 tomates cocktail (pour la décoration), 2 oignons rosés de Roscoff, 4 cl de vin blanc, 10 g de sucre, 50 g de beurre demi-sel, sel et poivre, salade.

La recette

Mettre les saucisses à griller.

Monder, épépiner les tomates et les découper en brunoise (en petits dés de tailles identiques, de 2 mm environ).

Émincer les oignons. Dans une casserole à feu doux, avec 30 g de beurre, faire suer les oignons avec le sucre et y incorporer la brunoise de tomate, laisser compoter et déglacer avec le vin blanc, saler, poivrer, laisser réduire jusqu’à complète absorption du jus.

En attendant la réduction, badigeonner les tomates cocktail avec du beurre, saler, poivrer et les placer au four préchauffé à 180° pendant 5 minutes.

Sur un billig ou dans une poêle chaude, beurrer légèrement la galette et napper la moitié supérieure avec votre réduction, rabattre la partie inférieure de la galette sur l’autre moitié de façon à obtenir une demi-lune.

Sur le quart gauche y déposer la saucisse et la rouler jusqu’à la moitié.

Dresser votre galette sur une assiette, déposer sur le quart droit une tomate cocktail rôtie sur un petit lit de salade assaisonnée et servir aussitôt.

Le conseil du chef

Au moment de passer à table : cette galette-saucisse revisitée est à déguster avec un cidre fermier de chez Val de Rance ou un cidre fruité de la maison Coat-Albret.

Voir en ligne : Ouest France

Commenter cet article

Commentaires


Dans la meme rubrique

Cinq raisons d’aimer le Stade Rennais
23 septembre 2015 | par Kaiser
Pour Philippe Montanier Philippe Montanier est arrivé à Rennes il y a deux ans avec une (...)
Manuel Valls mange une galette saucisse au marché des Lices
5 mars 2015 | par Kaiser
"L’accueil n’est jamais mauvais sur un marché et on y sent toujours des choses", a commenté le (...)
L’histoire. Avec Cédric, Montréal se met à la galette-saucisse
14 février 2015 | par Kaiser
Il est né dans un pays qu’on appelait alors le Zaïre, mais a grandi à Pacé, près de Rennes, choyé (...)
Galette-saucisse, manne de Bretagne
4 janvier 2015 | par Kaiser
Pauline, 26 ans, originaire de Matignon (Côtes-d’Armor), mange des galettes-saucisses car elle « (...)
Cuisinez-moi : la galette saucisse
6 mai 2014 | par Kaiser
La galette saucisse intimement liée au football L’histoire raconte que le Stade Rennais n’est (...)